Céramophone 8 lames
Céramophone 8 lames
Céramophone 9 lames
Céramophone 9 lames

Céramophone 8 lames

Céramophone 9 lames


Prosaïquement, le céramophone que je propose est un ensemble de lames, de 5 à 9 actuellement, en terre cuite de longueur inégales accordées entre elles monté sur un support en bois. Mais c'est aussi et surtout un instrument :

 

Sonore : Le son de cet instrument est puissant, au point que parfois les gens me demandent si les lames sont creuses tellement elles résonnent.

Le tout sans résonateur !

 

Singulier : il possède un timbre rappelant à la fois le coté chaleureux du xylophone et d'un autre le coté brillant, éclatant et métallique du métallophone.

c'est un instrument qui touche aussi bien le musicien averti que le passant.

 

Esthétique : son design est le fruit d'une collaboration entre un menuisier-luthier (Thibault Popall) et un céramiste musical, ou chacun a mis son savoir faire propre à chaque matière ainsi que sa créativité au service du son et de l’esthétisme pour donner naissance à cet objet.

 

Accessible : certains disent que ça joue tout seul, sous entendu pas besoin de savoir jouer pour se faire plaisir, c'est instantané. Le choix des gammes proposées invite à se laisser inspirer. Le céramophone se joue avec des mailloches ou avec les doigts.

 

Polyvalent : les lames se retirent aisément ainsi il est possible sur la base de la gamme et tonalité choisies d'ajouter de 2 à 5 lames afin d'obtenir d'autres gammes.

 

Peu encombrant : l'absence de résonateur ou de caisse de résonance confère à cet instrument un atout majeur qui est celui de prendre peu de place.

Pour son transport, le céramophone nécessite une protection efficace contre les chocs et les intempéries. C'est pour cela qu'une housse et une boite sont à l'étude et seront bientôt disponible.

 

Pour connaître les possibilités d'accordage, voyez  la rubrique céramophone 8 et 9 lames !

 

Sont disponibles différentes essences de bois pour les supports : le peuplier (bois clair et léger), le noyer (bois sombre et dense) et le châtaigner (bois dense et mi clair). Pour les lames, elles sont à la base toutes blanches et peuvent avoir plusieurs aspects au choix : lisses et polies, ondés, et enfin une engobe rouge avec un décor sgraphitté.